Rempoter un cactus

Sommaire

Comme toutes les plantes, le cactus demande à être rempoté de temps en temps, à la fois parce qu’il peut commencer à être à l’étroit dans son pot et parce qu’il a besoin d’un substrat neuf qui lui donnera une seconde jeunesse. C'est également l'occasion d'examiner l’état de ses racines. La particularité du cactus, cependant, ce sont ses piquants, qui compliquent un peu l’opération ! En moyenne, un cactus doit être rempoté tous les 2 à 3 ans, ou dès que la plante vous paraît à l’étroit dans son pot.

Cette fiche pratique vous explique, étape par étape, comment rempoter un cactus sans l’endommager et sans vous blesser.


 

1. Dépotez le cactus

Un cactus pique ! Manipulez-le avec vos mains gantées de gants épais en cuir ou à l’aide d’une bande de papier journal repliée en plusieurs épaisseurs puis procédez de la façon suivante :

  • Dépotez le cactus en utilisant l’une des techniques suivantes, suivant l’état de la plante :
    • Passez la lame d’un couteau entre le substrat et le bord du pot. Retirez alors la motte de son pot en faisant tourner le cactus sur lui-même ou en tapotant légèrement les parois du pot. Ne tirez surtout pas trop fort sous peine d’endommager le cactus.
    • Si vous n’avez pas la place de glisser la lame d’un couteau, poussez la motte, après l’avoir humidifiée, à l’aide d’un crayon passé dans le ou les trous de drainage.
    • Si vous n’y arrivez pas, cassez le pot (s’il est en terre) ou coupez-le avec un sécateur (s’il en en plastique) plutôt que d’endommager la plante.
  • Secouez la motte, puis, avec un pinceau, enlevez le maximum de vieux substrat autour des racines. Là encore, procédez avec délicatesse.
  • Avec un sécateur, coupez les racines qui vous paraissent malades, molles ou sèches.

Bon à savoir : si vous remarquez une attaque de cochenilles ou de poux des racines, reconnaissables à de petits amas blanchâtres, lavez les racines sous le robinet puis vaporisez un insecticide adapté. Rempotez seulement 2 jours après.

À noter : on dit parfois qu’il est préférable de rempoter un cactus au printemps, mais la règle est loin d’être stricte. En pratique, vous pouvez procéder au rempotage à n’importe quel moment de l’année, par exemple si vous voyez que les racines commencent à sortir par le ou les trous de drainage.

2. Préparez le nouveau pot et le substrat du cactus

  • En principe, rempotez votre cactus dans un nouveau pot un peu plus grand que le précédent, d’un diamètre de 2 à 3 cm de plus. Si le cactus n’a pas beaucoup grandi et ne vous semble pas avoir besoin d’un pot plus grand, désinfectez l’ancien pot à l’eau de Javel avant de le réutiliser.
  • Disposez au fond du pot une couche drainante de billes d’argiles ou de gravier.
  • Placez par-dessus une petite quantité de nouveau substrat :
    • soit un substrat « spécial cactus » acheté en jardinerie ;
    • soit un mélange composé de 1/3 de terreau, 1/3 de perlite ou vermiculite et 1/3 de terre de jardin.

Bon à savoir : un pot en plastique convient aussi bien qu’un pot en terre cuite. L’essentiel est qu’il soit muni d’un ou de plusieurs trous de drainage.

3. Rempotez votre cactus

Important : manipulez toujours le cactus avec vos mains gantées ou à l’aide d’une bande de papier journal.

  • Disposez le cactus dans son nouveau pot et versez du substrat tout autour, en laissant le collet (point de jonction des racines et de la partie aérienne) au-dessus du substrat.
  • Tassez légèrement à la main.
  • Recouvrez le substrat d’une couche de 1 cm de gravier afin de garder le collet du cactus bien au sec.

Conseil : n’arrosez surtout pas juste après le rempotage. Attendez 2 semaines avant de procéder à un premier arrosage. Évitez également d’exposer votre cactus à un soleil trop direct les premiers jours.

Ces pros peuvent vous aider