Maladies des cactus

Sommaire

Un bon entretien permettent de prévenir la plupart des maladies du cactus. Ces maladies correspondent le plus souvent à des cas de pourriture ou de sécheresse, et sont à distinguer des parasites. Nos explications et conseils de prévention.

Pourquoi les cactus sont sujets aux maladies ?

La différence de climat

Les cactus sont souvent cultivés dans des conditions trop différentes de leur milieu naturel. Originaires de régions tropicales, sub-tropicales ou désertiques, ils souffrent du climat différent de leur pays d’origine.

Des erreurs d’entretien

Un entretien inadapté peut provoquer l’apparition de champignons ou de bactéries sur le cactus. Résultat : la plante est malade. Voici quelques-unes des erreurs les plus fréquentes :

  • arrosage excessif, exposition trop longue à la pluie ;
  • arrosage à l’eau froide dans une serre bien chaude, entraînant sécheresse ou brûlures ;
  • protection insuffisante en hiver (en cas de gel par exemple) ;
  • baisse brutale des températures à l’automne ou en hiver ;
  • mauvaise ventilation, excès de courants d’air (surtout pour les cactus sur balcon).

Les maladies des cactus les plus fréquentes

Les maladies se manifestent par des taches un peu luisantes, qui parfois s’étendent à tout le corps de la plante (qui finit par mourir), pour peu qu’il fasse trop humide ou que le cactus ne soit pas bien ventilé.

La pourriture humide

Elle provoque un ramollissement de tout le cactus.

Caractéristiques :

  • Symptôme : quand on touche le cactus, le doigt s’enfonce à l’intérieur ou tout semble liquide. Au pire, le cactus s’effondre complètement d’un seul coup.
  • Risque : que la pourriture s’étende aux plantes voisines.

La pourriture des pépinières

Elle atteint les plantes qui poussent dans des bacs à semis ou en pépinières.

Caractéristiques :

  • Symptôme : des taches apparaissent sur quelques cactus avant de s’étendre à toute la colonie.
  • Remède : isoler les plantes atteintes et surtout assurer une bonne ventilation de l’endroit.

La pourriture grise (ou botrytis)

Caractéristiques :

  • Symptôme : la pourriture touche d’abord le collet du cactus avant de gagner toute la plante.
  • Risque : que tout le cactus se décolore, puis se couvre de taches noirâtres.

Les problèmes liés à l’entretien des cactées

La sécheresse

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les cactus peuvent souffrir de la sécheresse sous nos latitudes.

Leurs besoins :

  • Ils ne demandent pas (ou peu) d’eau durant l’hivernage.
  • Il est très important qu’ils soient bien hydratés au printemps.

Les conséquences :

  • Le manque d’eau se manifeste par un cactus flétri qui se dessèche.
  • Il est facile d’y remédier : en coupant les zones fanées et en arrosant un peu.

Le manque de soleil

Le déficit de lumière. Voilà un trouble qui touche surtout les cactus cultivés en intérieur, qui manquent bien souvent de soleil.

  • Un cactus qui manque de lumière commence à se décolorer.
  • Il cesse de fleurir.
  • Il s'allonge de manière anormale.

L’excès de soleil

  • Cause : les brûlures sont causées par une exposition brutale ou trop longue, notamment sur le cactus cultivé en intérieur ou en serre sorti pour la première fois.
  • Symptôme : les brûlures prennent la forme de taches de couleur marron.  

Cactus : mieux vaut prévenir que guérir

La prévention est la meilleure des protections !  Pour éviter qu’un sujet tombe malade, il faut :

  • ausculter attentivement et régulièrement chacun des cactus de sa collection ;
  • mettre en quarantaine tout nouveau cactus qui vient d’être acheté ;
  • isoler tout de suite une plante malade et la placer dans un endroit plus sec ;
  • couper les parties atteintes et badigeonner un fongicide sur la « plaie » pour éviter la prolifération de bactéries ;
  • donner au cactus les conditions qu’il demande, selon sa variété, une température de confort, qui dépend de sa région natale, et lui éviter le gel à tout prix.

Aussi dans la rubrique :

À savoir sur le crédit à la consommation

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider