7 cactus colonnaires

La famille des cactées compte de nombreux spécimens aux propriétés et aux allures différentes tels que les cactus boules, cierges ou raquettes. Les cactus colonnaires, tout en longueur, évoquent les westerns et leurs décors désertiques. Nombre d'entre eux se développent en hauteur, d'autres se ramifient avec l'âge et certains font des rejets formant ainsi un groupe.

Ces différentes variétés sont plus ou moins vendues et accessibles aux amateurs, tout dépendra de la jardinerie ou de l'horticulteur auquel vous vous adresserez.

Voici un tour d'horizon de 7 cactus colonnaires qui mettront une touche d'exotisme dans votre maison.

Le browningia hertlingianus

Le browningia hertlingianus
© Jardín Botánico Nacional Vina del Mar, Chile / CC BY NC 2.0 / Flickr

Ce cactus cierge de couleur bleu est souvent proposé dans les jardineries.

  • Il peut atteindre entre 5 à 10 m de haut.
  • De cette base peuvent pousser d'autres tiges érigées et semblables de couleur bleu-vert.
  • Toute sa surface est recouverte de longues épines impressionnantes de 8 cm de longueur, à manier avec précaution.

Le browningia ne supporte pas les températures inférieures à 12 °C et demande un minimum d'eau en été.

Bon à savoir : sa floraison ne se fait que de nuit et l'été.

Le cephalocereus senilis

Le cephalocereus senilis
© Harvey Barrison / CC BY SA 2.0 / Flickr

Le cephalocereus senilis est également appelé tête de vieillard à cause de ses longs poils blancs qui recouvrent ses parties jeunes. Cette plante est un cactus cierge ou colonnaire à croissance très lente. Ainsi, il lui faudra plusieurs années pour atteindre jusqu'à 15 m de haut. 

Les caractéristiques de ce cactus sont les suivantes.

  • Il fait partie des espèces cultivées et basiques.
  • Il est parfaitement adapté à la vie dans les rocailles du bassin méditerranéen.
  • Il peut supporter des températures relativement basses mais mieux vaut qu'elles ne descendent pas en dessous de 7 °C.

À noter : il faut également faire bien attention à l'arrosage car le cephalocereus senilis n'aime pas avoir trop d'eau. Le strict minimum suffit.

Le carnegiea gigantea

Le carnegiea gigantea
© Rosa Say / CC BY NC ND 2.0 / Flickr

Le carnegiea est également appelé saguaro. Sa célèbre forme est emblématique des Westerns et c'est souvent ainsi que nous imaginons les cactus. Avec l'âge, le saguaro peut se ramifier, formant des excroissances similaires à des bras faisant penser à la silhouette d'un être humain, d'où son nom vernaculaire de « sage du désert ».

Le sage du désert n'est pas fait pour vivre à l'extérieur sous nos climats tempérés. Cependant, il peut pousser et perdurer dans votre maison ou sous une véranda.

Le cereus validus

Le cereus validus
© Nico Nelson / CC BY 2.0 / Flickr

Ce cactus est extrêmement courant dans les magasins et dans les maisons. Il est reconnaissable à sa couleur bleutée quand il est jeune. Ses tiges érigées sont carrées voire cylindriques et en vieillissant, elles deviendront vert pâle. Comme beaucoup de cactées, le cereus fleurit de nuit.

Il n'est pas très compliqué de l'entretenir mais il faudra éviter de l'exposer à des températures inférieures à 10 °C. Le nom latin Cereus se rapporte à la cire et au cierge qui vient de son port colonnaire.

Bon à savoir : le Cereus forbesii spiralis est un cactus du même genre et il a une étonnante forme en spirale.

Le myrtillocactus

Le myrtillocactus
© Mike Keeling / CC BY ND 2.0 / Flickr

Le myrtillocactus, appelé également chandelle bleue, fait partie des cactus les plus courants en jardinerie. Comme son nom vernaculaire l'indique, c'est un cactus aux tiges érigées de couleur bleue.

Son nom de genre myrtillocactus provient de ses fruits qui ressemblent à des myrtilles. En règle générale, ils sont comestibles et peuvent se déguster frais ou secs.

Les tiges de ce végétal ne sont recouvertes que de peu d'épines noires. Sa floraison se fait en journée et il a la particularité d'être un bon porte-greffe. 

Le cleistocactus strausii

Le cleistocactus strausii
© Cerlin Ng / CC BY NC ND 2.0 / Flickr

Le cleistocactus est un très beau cactus couvert d'aiguillons blancs et doux, cachant des épines jaunes plus dures. Dans la région méditerranéenne, il est possible d'en apercevoir sur des pentes rocailleuses plein sud, protégées des vents. Si vous n'habitez pas cette zone, évitez de le mettre dehors et placez-le dans votre maison ou dans votre appartement sous un soleil direct.

Son port en colonne sera formé d'une tige, puis d'autres viendront étoffer sa base. Des fleurs rouges tubulaires pourront apparaître en été directement sur la tige.

Le vatricania guentheri

Le vatricania guentheri
© Cerlin Ng / CC BY NC ND 2.0 / Flickr

Originaire de Bolivie, ce cactus est vert et ses jeunes parties sont recouvertes de long poils blancs. Il peut atteindre deux mètres dans de bonnes conditions et il est recouvert d'épines courtes. À son sommet, il émet une touffe orangée voire brunâtre, nommée cephalium, dans laquelle se formera les fleurs.

Le vatricania a un port en colonne mais avec l'âge d'autres tiges se formeront sur la première. Il a une bonne résistance au froid mais comme pour n'importe quel cactus mieux vaut être prudent.

Pages Jaunes vous en dit plus

On compte de nombreux cactus aux allures différentes et plus ou moins décoratives : les cactus sphériques, les cactus à raquettes, etc. Leurs formes géométriques et parfois biscornues remportent un franc succès auprès des particuliers. 

PagesJaunes répond à toutes les questions que vous pourriez vous poser sur l'entretien des cactus, ce qui vous permettra de mener à bien leur culture.

 

Ces pros peuvent vous aider